Les métiers dans une école de chiens guides

Educateur de chien guide

Le métier d’éducateur de chiens-guides d’aveugles allie plusieurs domaines d’activité et demande des compétences pour l’éducation du chien-guide, la formation de la personne déficiente visuelle et des compétences administratives et logistiques. En effet, outre l’éducation des chiens et la pré-éducation des chiots, l’éducateur assure un suivi régulier des équipes maître non-voyant / chien-guide, des familles d’accueil et a également en charge le chenil : alimentation des chiens, soins, planification des sorties en éducation, des départs en week-end…

Toutes ces compétences s’acquièrent lors des 3 années de formation, sanctionnées par un diplôme Fédéral. La formation est à la fois théorique (modules de plusieurs disciplines : sciences humaines, zootechnie, éthologie, connaissance de la déficience visuelle (pathologies, démarche de rééducation, notions de locomotion), connaissances vétérinaires, informatique et langues) et pratique : l’élève éducateur est encadré par son maître de stage pendant toute sa formation, au sein de l’école où il est embauché.

Les pré-requis pour la formation sont les suivants :
– être âgé au minimum de 20 ans ou de moins de 40 ans
– être titulaire du BAC ou d’un diplôme de niveau IV, ou d’une équivalence reconnue par le rectorat
– avoir des connaissances en anglais
– être pondéré et avoir le sens des responsabilités
– avoir une aptitude physique et psychologique correspondant à l’emploi.

L’élève éducateur est embauché dans l’école où il a fait sa demande, après une période d’essai de 3 mois minimum et la réussite d’une période probatoire. De ce fait, la formation n’est pas ouverte chaque année. Et bien entendu, les promotions sont extrêmement réduites. Le recrutement prend en compte les motivations et intérêts pour la profession, le sens des responsabilités, un esprit méthodique, les capacités aux relations humaines et à la communication, l’aisance et la facilité de contact avec les chiens. Toutes les expériences professionnelles ou de loisirs dans le domaine canin sont évaluées et peuvent être prises en compte. La connaissance et la pratique de l’esprit associatif correspondant à l’environnement systémique des Écoles de Chiens-Guides sont également des éléments importants dans les pré-requis des candidatures.

Pour plus de renseignements, adressez-vous à la Fédération Nationale

Psychologue

Le psychologue intervient à différents moments : lors de la demande de chien-guide et de l’étude du dossier, des pré-stages et des stages de remises, à l’école. Son action est utile d’une part à l’équipe et d’autre part à la personne déficiente visuelle.
En effet, grâce à ses compétences cliniques, le psychologue peut aider l’équipe à mieux connaître une personne et nous dire, par exemple, quelle représentation elle se fait du chien-guide, quelles sont ses attentes réelles, comment elle réagit face à des situations difficiles… Avec tous ces éléments, nous pouvons mieux orienter notre travail d’attribution d’un chien et préparer une remise qui se déroule dans les meilleures conditions possibles.
Par ailleurs, il propose des moments d’écoute et de soutien au non-voyant ou malvoyant présent à l’école pour un pré-stage ou un stage de remise.

Le titre de psychologue s’acquière avec un D.E.S.S. ou un D.E.A. de psychologie, après 5 ans d’études et plusieurs stages pratiques. Il existe plusieurs champs d’activité très différents dans la formation en psychologie : psychologie clinique, sociale, du travail..

Ethologue

L’éthologue est un spécialiste du comportement. A l’école, il intervient essentiellement auprès des chiots et des jeunes chiens.

Le suivi des portées est une tâche qui demande beaucoup d’attention : chaque jour, il est nécessaire de peser les petits et de surveiller leur bon développement (prise de poids, apparition/disparition de certains réflexes, ouverture des yeux, apparition du réflexe de sursautement…). L’éthologue observe également les comportements de chacun au nid tout d’abord, avec les frères et sœurs, puis dans des lieux inconnus, seul. Toutes ces observations sont notées sur un cahier de suivi, à l’aide d’une grille de cotations élaborée à l’école. Il est ainsi possible de comparer les chiots entre eux et de suivre les progrès de chacun. Au bout de 2 mois l’équipe peut savoir quel est le tempérament de chaque chiot, son comportement dans différentes situations, son comportement avec les congénères, avec les êtres humains, ses capacités cognitives et ses facultés d’apprentissage…

L’intervention de l’éthologue auprès des jeunes chiens a également la même fonction : il s’agit d’observer le comportement de chacun en situation réelle de travail (trajets en ville dans des endroits relativement calmes) alors même qu’il est encore en famille d’accueil. Toutes les informations recueillies nous servent à préparer un « profil » du chien encore plus affiné en vue de sa prochaine éducation spécifique et de conseiller sa famille d’accueil.

Secrétaire

Notre secrétaire est souvent la première personne à avoir un contact avec le public puisque c’est elle qui reçoit les appels téléphoniques la plupart du temps. Elle accueille les appels des personnes déficientes visuelles qui souhaitent faire une demande de chien-guide, ceux des particuliers qui désirent obtenir des renseignements sur notre activité, adopter un chien… et ceux des Clubs services ou Collectivités qui participent régulièrement ou ponctuellement au financement de nos chiens-guides. Il est important pour nous d’offrir à tous un accueil chaleureux et elle excelle en la matière !
Dans le prolongement de cette activité, elle prépare les panneaux d’information de nos stands, nos dossiers d’information et assure le secrétariat du bureau, l’enregistrement des dons, la saisie de la comptabilité…

La formation en secrétariat est généralement de 2 ans (B.T.S.). Mais soulignons que les qualités relationnelles avec le public, et les qualités d’organisation et d’autonomie sont des qualités qui tiennent plus de la personne elle-même que de sa formation..

Entretien

Nous sommes particulièrement exigeants quant au confort de nos chiens et à la propreté de nos locaux. L’entretien de nos bâtiments et chenils représente donc une part importante de notre activité. Trois personnes en sont chargées. Chaque jour, nos installations sont nettoyées et les enclos de nos chiens sont entretenus. La partie extérieure de notre école est relativement étendue, il faut donc aussi s’occuper régulièrement des espaces verts, du débroussaillage…
Et lorsque l’entretien est terminé, reste le bricolage ! Les installations existantes sont contrôlées fréquemment : les portes de sécurité des chenils ne doivent pas s’ouvrir d’un coup de museau, les systèmes d’arrosage doivent être protégés des dents de nos élèves à 4 pattes, les niches pour la nuit doivent être parfaitement étanches et isolées…